Whisper-Grip® -

Diminution du bruit et amélioration de l'adhérence grâce au Whisper-Grip®

Grâce au Whisper-Grip®, les chaussées ayant subi un polissage important, retrouvent aussi bien une micro- qu'une macro-rugosité.

La micro-rugosité procure au revêtement sont mordant initial et augmente, par ce procédé, le coefficiant de frottement entre pneumatique et chaussée.

Microtexture

Une macro-rugosité entre 0,2 und 3 mm confère à la chausée un excellent pouvoir drainant, comparable à de l'asphalte poreux (voir croquis). Ainsi les eaux de surface sont rapidement évacuées de la zone de contact pneumatique/revêtement de la chaussée.

Les revêtements possèdent une excellente micro- et macro-rugosité conduisant à des coefficients d'adhérence extrèmement élevés. Il a été prouvé que le nombre d'accidents a régressé de façon significative, notamment par temps pluvieux (voir croquis).

A = Bruit de résonance du pneumatique dû à une mauvaise mégatexture
B = Sifflement du pneumatique (air-pumping) dû à une surface lisse
C = Bruit de roulement très faible au contact pneumatique/chausée grâce à Whisper-Grip®

Réduction du niveau sonore du contact pneumatique/revêtement grâce à Whisper-Grip®

Certaines structures de surfaces de revêtement engendrent, lors du passage d'un pneumatique, un bruit de résonance (voir croquis). Au contraire, les surfaces trop lisses provoquent lors du passage d'un pneumatique un sifflement, connus sous la dénomination d'air-pumping (voir croquis).

Whisper-Grip® agit de deux manières différentes:

Le bruit favorisé par les mégatextures est absorbé par Whisper-Grip®. Les vibrations provoquées par le profil des pneumatiques sont donc atténuées et la résonance qui en découle diminue fortement (voir croquis).

En outre, un grand nombre de petites pointes de gravillons, réparties irrégulièrement, sont incrustées dans la surface du revêtement. Ceci permet à l'air emprisonné au contact pneumatique/chaussée de s'échapper continuellement sans pression. L'effet d'air-pumping est ainsi réduit.

Les campagnes de mesures réalisées aussi bien selon la méthode DIN-ISO 362 qu'à l'aide du véhicule témoin prouvent qu'il y a une nette diminution du bruit de roulement, baisse pouvant atteindre 2 à 5 db(A) avec la méthode DIN-ISO et 3 à 8 db(A) avec la méthode témoin.